En Français

Qui suis-je ?

 

Après avoir obtenu le Baccalauréat (ES) en 2011 à Vienne, j’ai débuté une licence de psychologie à l’Université Catholique de Lyon. Durant cette Licence, j’ai eu l’occasion d’effectuer un semestre à l’Université Hacettepe à Ankara.

Ma formation en licence m’a permis d’effectuer des stages dans le service de pédiatrie/ néonatologie de l’hôpital de Vienne,  la crèche le petit Martin (38) ainsi que l’institut d’éducation Motrice Maxime Le Forestier (42).

Une fois la licence acquise, j’ai choisi de continuer ma formation en rejoignant le master de psychologie clinique de l’enfant et de l’adolescent de L’UCLY.

Ma première année de Master m’a permis de réaliser un stage dans un Centre-Médico-Psycho-Pédagogique où j’ai eu l’occasion de travailler sur les difficultés scolaires. Durant cette même année, j’ai réalisé un Mémoire sur «  la transmission transgénérationnelle du traumatisme de la migration ».

Pendant ma deuxième année de master, j’ai eu l’occasion de réaliser deux stages. Le premier était dans le service adolescent de l’ITTAC (Institut de Traitement des Troubles de l’Affection et de la Cognition), le second était au CRESS (Centre de Recherche et d’Etude en Sport et Santé). Ces lieux de formation m’ont permis de réaliser un mémoire de fin d’études sur trois thèmes :

  • la construction de l’identité à l’adolescence malgré un contexte familial difficile
  • les espaces de paroles pour les parents d’enfants porteurs de handicap
  • les difficultés à faire groupe lors d’un psychodrame analytique groupal d’adolescent

Depuis septembre 2016, je travaille avec les enfants, adolescents et jeunes adultes.

Je travaille à mi-temps dans un Centre Medico Psycho Pédagogique. Une autre partie de mon emploi du temps est réservé au service d’accueil d’urgence d’une Maison d’Enfants à Caractère Sociale. Enfin, Je consacre une petite partie de mon temps dans mon cabinet, situé au 7 place de la paix, dans le cabinet Vénissanté à Vénissieux (69200).

 

Mots clés : psychopathologie, handicap, interculturalité, difficultés scolaires, famille